Constats Imprimer

En bref...

Confusion inadmissible entre les fonctions répressives et celles d’assistance !

Dans des secteurs très divers, des travailleurs sociaux sont confrontés à une volonté de mainmise du répressif sur le social.

En savoir plus...

En effet, afin d’installer ou de renforcer certaines mesures sécuritaires, les pouvoirs publics semblent vouloir profiter de la relation de confiance qui se crée dans le travail social en imposant aux travailleurs sociaux des tâches de contrôle et de répression.

De plus, en contact avec des personnes faisant l’objet de criminalisation de la part des autorités, ils subissent des pressions toujours plus fortes et plus nombreuses.

Comment les travailleurs sociaux peuvent-ils à la fois être les confidents et à la fois ceux qui dénoncent ?

Cette pression inquiète de nombreux professionnels, non seulement parce qu’elle les confronte aux conséquences de leurs actions mais surtout parce qu’elle touche les professions concernées au plus profond de leur professionnalisme, de leur éthique et de leur déontologie. Elles risquent ainsi d’engendrer des conséquences dramatiques :

  • Détournement du sens du travail social au profit d’une logique purement sécuritaire
  • Entrave à la relation d’aide
  • Mépris de la déontologie